Formation de soigneur animalier en parc zoologique par Siane

Pour faire suite à l’article « l’avis de 31 directeurs de parc zoologique sur les formations de soigneur animalier« , il nous a semblé important de présenter un dispositif de formation de soigneur animalier conçu par des professionnels du secteur animalier.

Nos questions – posées à Julie – sur la formation de soigneur animalier de Siane

La formation soigneur animalier proposée par Siane est entièrement tournée vers la pratique du métier de soigneur animalier et l’intégration professionnelle des apprenants. Pensée et mise en place par des professionnels du secteur des parcs animaliers, nous avons souhaité en apprendre davantage à son sujet et poser quelques questions à Julie responsable pédagogique.

Pourquoi le baccalauréat est-il un critère important pour vous ?

C’est un critère important dans la mesure où il assure un niveau d’entrée au niveau d’enseignement dispensé, en effet certaines matières dispensées étant poussées (comme la biologie animale par exemple). Etudier ces matières demande un certain nombre de pré-requis.

Deux semaines d’expérience en parc animalier sont un minimum pour candidater à votre formation. Mais doit-on faire davantage pour maximiser ses chances d’entrer dans votre formation ?

Effectivement deux semaines sont le minimum requis. Ces deux semaines suffisent pour se rendre compte du métier de soigneur animalier. Mais l’année dernière nos élèves avaient entre 3 et 11 mois de stages à leur actif.

L’établissement animalier ou les établissements de stages sont-ils importants dans votre processus de sélection ?

Non, nous ne privilégions pas certains établissements par rapport à d’autres, nous pensons que toutes les expériences sont bonnes à prendre et sont tout autant formatrices.

Avez-vous un conseil à donner aux personnes qui souhaitent acquérir une première expérience ?

Le premier stage est souvent le plus dur à décrocher, à notre sens il est parfois plus facile d’intégrer un centre de sauvegarde ou une ferme pédagogique pour une première expérience, afin de postuler ensuite sur des parcs zoologiques qui proposent une faune sauvage plus variée.

Favorisez-vous les candidats ayant suivi les filières de formation agricoles ? formations scientifiques ? Ou des études supérieures ? 

Il est vrai que les filières agricoles et scientifiques sont souvent le plus en lien avec la formation de soigneur animalier et sont souvent plus appréciées, néanmoins nous n’avons pas d’apriori sur les autres cursus dans la mesure ou certaines personnes venant d’horizon tous différents font de très bon soigneurs également.

Favorisez-vous les personnes avec une expérience personnelle comme la terrariophilie par exemple ?

Nous ne favorisons pas les personnes avec une expérience personnelle, cependant ces personnes là ont la plupart du temps déjà à l’esprit la notion de contraintes à travailler avec du vivant.

Et nous sourions souvent quand lors des entretiens nous entendons de nos candidats :

« J’ai des animaux depuis que je suis petit(e)… hamster, chiens, chats, poules… j’adore les animaux!« 

Y a t-il un âge maximum pour intégrer votre formation de soigneur animalier ?

Non, il n’y a pas d’âge maximum, par contre dans le cas ou des personnes proches de la retraite nous interroge sur la formation nous évoquons systématiquement que c’est un métier physique et contraignant, et que face à un employeur l’âge peut être un atout (en terme de maturité) mais un inconvénient (en terme de forme et de forces)

Combien d’étudiants formez-vous par promotion ?

Nous formons une dizaine d’étudiants, notre salle ne peut pas accueillir plus de 12 personnes.

Nous privilégions la qualité des enseignements à la quantité des personnes formées, en effet nous ne pourrions encadrer correctement davantage d’élèves. La partie pratique quotidienne nous demande un fort investissement en terme d’encadrement ainsi que le suivi personnalisé des stages. Car nous rendons également visite à nos élèves sur leur lieu de stage !

séquence pratique fauconnerie en formation soigneur animalier
Pratique de la fauconnerie pour une élève de la formation soigneur animalier de Siane

Que faire si l’on n’est pas accepté en sein de votre formation ?

En profiter pour se constituer plus d’expérience et pourquoi pas être embauché au détour d’un stage si vous faites vos preuves !

Est-il important de postuler à plusieurs écoles en même temps ?

Toutes les écoles ne proposent pas le même schéma d’apprentissage, et il est important de sélectionner celles qui semblent le mieux vous correspondre en terme d’enseignements dispensés et de fonctionnement.

Pas pris cette année… Faut-il se présenter de nouveau au jury l’année suivante ?

Oui, pourquoi pas… Cela n’est pas un point négatif. Plutôt un signe de persévérance et de motivation dont il faut faire preuve pour faire le métier de soigneur animalier.

Ou bien doit-on se réorienter et poursuivre ses études ?

C’est également une solution. 

Quelles sont les expériences professionnelles des responsables de la formation ?

Romain a une expérience personnelle de 14 ans en parc zoologique, dont les dernières en tant que responsable animalier, Il a donc exercé le métier pour lequel il dispense ses enseignements. Romain a également une expérience de recruteur en sein d’un parc zoologique. Il connait donc les attentes des employeurs de ce secteur. Ce qui lui permet de conseiller au mieux nos élèves sur leur façon de travailler.

Quelles sont d’après-vous les qualités indispensables d’un soigneur animalier ?

Un soigneur animalier doit se reconnaître dans les qualités suivantes :

  • Polyvalence,
  • Mobilité,
  • Disponibilité,
  • Savoir allier travail en équipe et seul,
  • Esprit d’équipe.

Il n’est pas seulement question de savoirs, mais aussi de savoir-être. Être soigneur animalier c’est avoir des compétences mais aussi un excellent comportement au travail. 

Pourquoi avez-vous décidé d’ouvrir une filière de formation “soigneur-animalier” ?

Après discussion avec de nombreux responsables de parcs zoologique, nous avons compris leurs réelles difficultés à recruter du personnel de qualité et qualifié.  Nous avons donc décider de faire cette proposition de formation qui allie théorie et pratique afin que nos élèves soient prêt à l’embauche dès leur sortie de formation.

Notre objectif initial était de faire changer d’avis les responsables de parcs animaliers sur les jeunes soigneurs fraichement sorties de formations. Pour cela nous avons écouter leurs besoins spécifiques en terme des qualifications requises.  Pour certains de ces responsables, il y avait besoin de davantage de polyvalence notamment par exemple: savoir réparer un enclos, pour d’autres il était indispensable que les postulants sachent manier un tracteur….

Notre objectif est désormais de former l’élite des futurs soigneurs animaliers (en effet cela peut paraitre prétentieux..) mais nous nous rendons compte que à ce jour, à mi-parcours de la formation 50% de l’effectif à une proposition de contrat à l’issue de la formation. C’est donc la preuve qu’en écoutant les responsables des parcs animaliers à propose de leurs besoins spécifiques, notre formation trouve sa place ! Et cela fait la différence. 

Quelles sont les particularités de votre formation de soigneur animalier par rapport aux autres formations de France ?

Nous proposons de la pratique quotidienne sur un site de 12 hectares comprenant différentes espèces. Ce qui permet aux élèves d’être confrontés à leur futur métier de soigneur animalier dès le début de la formation. Et d’être prêt en connaissant les rudiments du métier dès leur premier stage de formation soigneur animalier.

Au delà de nettoyer, nourrir et abreuver les animaux les élèves participent aussi de A à Z à l’élaboration d’un enclos :

  • Conception sur papier,
  • Construction sur le terrain,
  • Accueil des animaux

Cela permet de balayer outre la polyvalence toutes les contraintes liés au bien-être des animaux en milieu captif.

Nous dispensons également à nos élèves soigneurs animalier les formations suivantes :

  • Capture au lasso,
  • Télé-injection,
  • Convoyeur d’animaux vivants
  • Conduite d’engins agricoles.

Nous sommes en partenariat avec différents parcs zoologiques qui nous ouvrent leur portes et avec lesquels nous travaillons pour participer aux campagnes de vaccination ou de puçage. Cela permet aux élèves de manipuler et d’affiner les techniques de capture et de contentions.

Et quand nous avons la possibilité de le faire (soit déjà deux fois en 2019) nous emmenons nos élèves sur des opérations de capture/sauvetage pour lesquels nous sommes mandatés par les fondations de protection animales dans le cadre de notre société d’intervention animalière.

étudiant de la formation soigneur animalier de siane en stage dans un parc animalier
Etudiant de la formation soigneur animalier de Siane sur son lieu de stage

Siane dispose t-il d’un réseau professionnel important ?

Effectivement cela fait partie de nos atouts, notre réseau professionnel dans le domaine animalier est très étendu dans la mesure ou nous sommes également société de transport (nous nous chargeons de plus de 250 échanges par an entre parcs zoologiques sur notre compétence transport d’animaux) et de formation professionnelle (nous formons également le personnel de parc zoologique en place sur des besoins momentanés et/ou spécifiques)

Êtes vous en rapport avec des établissements zoologiques situés à l’étranger ?

Sur la partie transport nous travaillons sur l’ensemble de l’Europe mais à ce jour nos élèves n’ont pas émis de souhaits de partir à l’étranger. Toutefois si ce besoin se manifestait, nous pourrions nous mettre en relation avec des parcs zoologiques situés hors de France.

Aidez-vous vos étudiants dans leur recherche de stage de soigneur animalier ?

En règle générale nos élèves trouvent leur stage par eux mêmes, cela les entraine à rechercher un poste pour l’avenir.

Néanmoins nous avons aider/conseiller certains apprenants lorsqu’ils en avaient besoin. Et cela s’est avéré à chaque fois fructueux.

Et après leur formation assistez-vous vos apprenants dans leur recherche d’emploi ?

Nous sommes une structure familiale et le lien ne se rompt pas au dernier jour de la formation, nous avons à cœur qu’ils trouvent chacun un poste dans une structure qui leur convient, c’est la raison pour laquelle nous les préparons à cela durant toute l’année de formation.

Pour ceux qui n’aurait pas de proposition de poste à la fin de la formation nous les aidons évidemment. En les recommandant auprès de notre réseau ou en leur faisant passer les informations concernant les postes vacants.

Le monde animalier est un tout petit monde… Et nous sommes convaincus que s’ils font une bonne impression lors de leur stage il n’y a aucune raison pour qu’ils ne trouvent pas de poste. Sans compter sur la formation complète comme nous délivrons.

Nous informons nos élèves que la plupart du temps les premiers postes à l’issue de la formation sont des contrats à durée déterminé (CDD), et que c’est pour cette raison qu’il est important de faire preuve de mobilité géographique.

NB : Tous nos remerciements à Julie pour le temps qu’elle a consacré pour répondre à nos questions. 

Pour en savoir davantage sur la formation de soigneur animalier proposée par siane visitez leur site internet.