A la rencontre de Franck le rédacteur du dictionnaire des animaux Diconimoz

Bonjour Franck ! J’ai découvert récemment votre excellent blog Diconimoz qui est un dictionnaire des animaux. Les photos présentées sont superbes et les informations sont pertinentes. Félicitations !

M’intéressant à tous les projets professionnels et/ou personnels en lien avec les animaux, j’ai quelques questions à vous poser sur celui-ci.

Quelle est l’origine de votre passion pour les animaux ?

Depuis mon plus jeune âge, je crois que les animaux m’ont toujours passionné. Enfant, je m’émerveillais déjà d’apercevoir un martin pêcheur le long de la rivière ou bien un écureuil traversant la route.

J’ai alors commencé petit à petit, à vouloir en savoir plus sur ce monde fascinant que sont les animaux et leur biodiversité, et je me suis plongé dans les premières encyclopédies de l’époque. Je ne ratais aucune émission des « animaux du monde » et j’attendais impatiemment « 30 millions d’amis » avec Mabrouk.

Interviews de nombreux passionnés
Franck a aussi interviewé de nombreux passionnés d’animaux. Ces échanges sont consultables sur Diconimoz.

Tous les projets partent d’un moment déclencheur. Que faisiez vous lorsque l’idée de Diconimoz est apparue ?

Quand mon premier enfant est né, j’ai compris comme beaucoup de parents, que la transmission du savoir était essentielle. Comme je prenais beaucoup de photos d’animaux, un jour, j’ai eu envie de faire un album photo sous forme d’abécédaire (A pour âne, B pour bison, C pour chameau etc..) à destination de mon fils. Et puis je me suis dit, qu’après tout, je pouvais faire profiter de cet abécédaire à d’autres personnes et l’idée d’un site pour présenter mes photos d’animaux m’est venue.

Seulement de A à Z, il me manquait pas mal de photos, aucun narval, ni numbat, à photographier dans le coin pour illustrer la lettre N. Il fallu donc que je trouve d’autres photos ! Mais après tout, quitte à rechercher des photos, pourquoi ne pas mettre une description de chaque animal en dessous ? Et voilà, comment Diconimoz est né. Il fallait que je fasse un dictionnaire des animaux, mais plus imagé que mes encyclopédies d’enfants et surtout plus facilement accessible à tous.

Votre parcours personnel/professionnel vous prédestinait-il à créer le site Diconimoz ?

Non pas du tout ! J’ai travaillé très longtemps dans le tertiaire, rien à voir avec les animaux. C’est réellement ma passion pour ceux-ci et pour la photographie qui m’a amené à créer le site.

Que souhaitez vous apporter aux internautes qui visitent votre site ?

Et bien simplement, que les internautes de Diconimoz trouvent tous les renseignements, dont il ont besoin sur les animaux,  et qu’ils y aient accès facilement ! C’est pourquoi j’essaye de créer des fiches animaux concises, mais donnant des informations essentielles. Les parents, comme les enfants peuvent s’y retrouver, et bientôt toutes les fiches seront téléchargeables au format pdf, puisque beaucoup d’écoles et d’élèves utilisent déjà ces supports.

Récemment, les éditions Bordas nous ont même cité dans un manuel scolaire pour les CM1, et ce fut une très belle satisfaction pour moi, qui ne cesse d’apporter une dimension pédagogique à Diconimoz.

A quelle époque avez-vous lancé Diconimoz ?

Cela fait maintenant presque 6 ans, en octobre 2013.

Combien de fiches d’animaux peut-on trouver sur Diconimoz ?

Environ 650 fiches animaux consultables en ligne pour l’instant, et près de 200 fiches téléchargeables à ce jour.

Fiches pédagogiques du dictionnaire des animaux
Diconimoz est une importante base de données présentant les espèces animales sous une forme ludique.

Comment un site, un blog peut-il aider à changer le monde ?

Grâce à la connaissance ! Saviez vous qu’aujourd’hui on estime le nombre d’espèces connus (plantes, insectes, mammifères, oiseaux..) à environ 2 millions et qu’il en resterait 8 à 12 millions à découvrir ! Pour vous donner un exemple simple, il a été recensé sur la planète plus de 5400 mammifères connus. Sur Diconimoz pour l’instant, il n’y en a que 650, il m’en reste pas mal à vous faire découvrir non ?

Parce qu’il faut bien se le dire, nous savons tous à quel point il est difficile de protéger actuellement les animaux que nous connaissons, (parce qu’ils sont braconnés, parce que leur habitat disparait, ou parce que les politiques ne se soucient pas des problèmes écologiques autant qu’ils devraient) alors imaginez, avec les espèces que nous ne connaissons pas !

Ne doutez jamais qu’un petit groupe de citoyens engagés et réfléchis puisse changer le monde. En réalité c’est toujours ce qui s’est passé.

Margret Mead

La connaissance, le savoir, et la pédagogie, sont des éléments essentiels pour protéger les espèces, car ce sont bien nos enfants et petits enfants qui prendront les décisions, demain ! Je pense qu’il est important de les éduquer sur la préservation de notre belle planète !

C’est un travail pharaonique ! Êtes vous aidé pour regrouper autant d’informations ?

Non, pour l’instant je travaille seul sur la rédaction des fiches et des articles de  Diconimoz ! Et effectivement, je ne compte plus les heures passées sur le site, quand on aime, on ne compte pas ! Quand aux photos, même s’il m’arrive encore d’en faire de temps  à autres, l’essentielle est fourni par des photographes animalier, amis, avec qui je collabore depuis le début, et pour d’autres il s’agit de photos libre de droits.

Quels sont vos projets pour Diconimoz ?

Dans un avenir proche, j’aimerais étendre Diconimoz à 1000 fiches animaux et servir de support à d’avantages d’écoles. Je vais également développer la partie « animaux de compagnie » avec plus de fiches sur les chiens et les chats et les chevaux notamment. Mais il y a encore également beaucoup de projets, comme l’étendue de la partie Quizz, ainsi que je l’espère, de nouvelles interview sur les métiers avec les animaux.

Quels conseils donneriez vous à un blogger débutant souhaitant partager sa passion des animaux ?

  • Continuez d’être passionné ! Un blog ne tient pas dans le temps, si le sujet ne vous passionne pas !
  • Ne vous découragez pas , internet est une jungle, il ne faut pas baisser les bras !
  • Soyez innovant, copier un site ne vous apportera rien ! Faites quelque chose qui sort de l’ordinaire et surtout soyez patient, Paris ne s’est pas fait en un jour !
Diconimoz a aussi lancé une chaîne YouTube.

Vous êtes passionné par les animaux mais que pensez-vous des parcs animaliers ?

Ah, voilà un sujet extrêmement sensible et qui crée souvent la polémique. Sur Diconimoz, j’ai choisi de ne pas lancer le débat, car mon site à pour vocation la connaissance du monde animalier, et ce veut comme je vous l’ai dit plus haut, pédagogique. Cependant, voilà mon humble avis. Comme la plupart des gens, je pense que la place d’un animal est dans son milieu naturel à l’état sauvage et qu’il n’y a encore pas assez de dispositions prises, tous pays confondus, pour que l’on puisse protéger ces animaux, là ou ils devraient être.

« Tous les parcs animaliers ne sont pas à placer dans le même panier »

D’un autre coté, les parcs animaliers ne sont pas tous à mettre, dans le même panier. Nombres d’entres eux, contribuent à protéger des espèces, qui pour certaines d’entres elles, ont déjà disparues à l’état sauvage, il faut quand même le souligner.

Bien sur qu’aujourd’hui, des dérives existent, certains zoos prélevant encore dans leur milieu naturel des espèces par le biais de trafic d’animaux, bien sur que le pourcentage d’animaux en voie de disparition, présent dans les zoos et minime par rapports aux autres espèces, et bien sur que certains parcs animaliers font du business plutôt que de la préservation d’espèces.

« Des hommes et des femmes qui ont une vraie passion »

Mais en tout les cas, si les parcs animaliers n’existaient pas, il y aurait aujourd’hui encore, plus d’espèces disparues. Et au-delà des chiffres, j’ai envie de dire qu’il y a des hommes et des femmes dont le métier est soigneur animalier ou encore vétérinaire et qui ont la même passion, si ce n’est plus, que les amoureux des « animaux dans la nature ».

N’oublions pas, que ce sont des centaines de soigneurs et de vétérinaires qui dans les parcs animaliers passent des milliers d’heures auprès de ces animaux ! Et pourquoi le feraient-ils, s’ils n’aimaient pas les animaux, pour l’argent ? Certainement pas ! Savez vous ce que gagne un soigneur animalier ? Alors ne faisons pas de généralités, ne soyons pas, ni pour ni contre, les parcs animaliers, mais ayons, je pense l’intelligence de faire la part des choses pour le seul intérêt commun qui compte vraiment, le bien être animal !

Pour en apprendre davantage sur Diconimoz

Nous vous conseillons de consulter sans attendre Diconimoz le dictionnaire en ligne des animaux

De plus, le site de Franck propose aussi des interviews de passionnés d’animaux. Vous en connaissez certainement plusieurs d’entre eux.

Tous nos remerciement à Franck pour avoir accepté de répondre à nos questions.