Un métier pour protéger les animaux sauvages ?

Soigneur animalier, est-ce un métier pour protéger des animaux sauvages ? Cette question se pose naturellement pour quiconque recherche une orientation professionnelle en rapport avec la conservation des espèces menacées.

Les missions des parcs zoologiques

Les parcs zoologiques ont pour mission de préserver les espèces animales en voie de disparition. Ces parcs animaliers et ces aquariums publics s’investissent dans la protection des espèces en participant à des programmes d’élevage (EEP et ESB). Ils sont aussi de plus en plus impliqués dans des actions de réintroduction. Enfin ils contribuent au changement des mentalités par les actions pédagogiques qu’ils mettent en place pour leurs visiteurs.

Le soigneur animalier travaille au quotidien à proximité des animaux : reptiles, singes, félins et autres grands mammifères. Le succès des missions endossées par les parcs zoologiques dépend en grande partie de la qualité de son travail.

Soigneur animalier est un métier pour protéger les animaux sauvages
De nombreuses espèces animales sont menacées de disparition. Les soigneurs animaliers qui travaillent au sein des parcs zoologiques contribuent à protéger ces animaux sauvages.

Les activités du soigneur animalier

Le soigneur animalier en parc zoologique travaille à la conduite des élevages des animaux sauvages gardés en captivité. L’essentiel de son travail consiste à préparer les rations alimentaires, nettoyer et entretenir les enclos, surveiller l’état de santé des animaux et animer des activités pédagogiques pour les visiteurs.

Préparer les rations alimentaires et nourrir les animaux

Le soigneur animalier expérimenté est un expert en nutrition animale. Les éléphants, lions, tapirs et autres animaux exotiques ont des exigences particulières. Il doit suivre des procédures mises en place et contrôler la quantité des aliments consommés par chaque animal dont il a la garde. La préparation des rations alimentaires se fait plusieurs fois durant la journée, car les animaux attendent plusieurs repas quotidiens.

Les naissances d’animaux sont nombreuses au sein des parcs zoologiques modernes. Ces excellents résultats contribuent à la protection des espèces les plus rares. Ainsi le soigneur animalier peut s’occuper du nourrissage des jeunes oiseaux et autres bébés nés dans l’établissement. Toutefois la tendance est de laisser les jeunes animaux aux bons soins de leurs parents.

Le soigneur animalier doit parfois s’occuper de la gestion des stocks. Vous pouvez consulter la gamme d’aliments pour oiseaux du site l’oisillon pour vous faire une idée des produits et qualités utilisées par les parcs zoologiques.

Nettoyer et entretenir les enclos

C’est probablement l’occupation du gardien de zoo qui prend le plus de temps à l’animalier. La santé des animaux sauvages dépend aussi de l’état de propreté de leurs cages, de leurs enclos, de leurs bassins et de leurs abris.

Avant de rendre les enclos de nouveau accessible aux animaux, le soigneur animalier peut y placer des enrichissements. Ces derniers permettent de rendre l’environnement plus stimulant pour les animaux.

Le soigneur animalier doit aussi avoir des connaissances en bricolage et en jardinage. Il n’est pas rare qu’il ait une branche à remplacer ou un arbuste à planter.

Protéger des animaux sauvages présente aussi des risques. Il doit évoluer dans les enclos en respectant les consignes d’hygiène et de sécurité. Car de nombreux animaux – comme les grands carnivores et les grands primates – sont particulièrement dangereux.

Surveiller le bien-être des animaux

Protéger les animaux sauvages implique de surveiller leur état de santé. Si les animaux reçoivent une bonne alimentation et son hébergés dans des locaux propres, il est rare que des maladies infectieuses apparaissent. Le principale problème provient davantage de la suralimentation et du manque d’exercice.

Le bien-être animal n’est possible que si l’on offre aux animaux de bonnes conditions de captivité. Mais aussi la possibilité pour qu’ils d’expriment leurs comportements naturels. Le soigneur animalier s’assure que toutes les conditions sont réunies.

Ses connaissances en éthologie lui permettent de faire la différence entre un comportement normal et un comportement anormal. Lorsqu’il détecte un comportement suspect il le signale au responsable animalier ou au vétérinaire.

S’il n’est pas un dresseur il connaît souvent les pratiques du « medical training ». Les animaux ainsi conditionnés se laissent plus facilement observés et auscultés.

Il peut assister le vétérinaire – autre métier pour protéger les animaux sauvages – lorsqu’il est nécessaire de soigneur un animal. Il devient alors pour quelques heures auxiliaire vétérinaire.

Animer des activités pédagogiques

Les parcs animaliers sont des espaces de découverte et de sensibilisation à la faune sauvage. Le rôle du soigneur animalier ne s’arrête pas à travailler avec les animaux. Il doit aussi animer des ateliers pédagogiques pour les groupes scolaires et des nourrissages commentés.

Toutefois dans les plus grands établissements ces activités sont souvent assurées par un personnel dédié.

Créer sa propre association pour protéger les animaux sauvages

Des soigneurs animaliers particulièrement investis ont créé leurs associations de protection animale. Ils sont alors libres des actions qu’ils mènent, mais ils doivent redoubler d’effort. Si ce genre d’aventure vous attire lisez le récit de Pauline présidente de l’association ABConservation.

Comment devenir soigneur animalier ?

Soigneur animalier est un métier pour protéger les animaux sauvages, mais il demande une excellente condition physique. L’animalier travaille aussi bien en semaine que durant les week-ends et jours fériés.

Même s’il existe plus de 300 parcs animaliers en France – depuis les petits établissements comme le Jardin zoologique tropical de La Londe jusqu’au grands parcs comme le Zoo de la Flèche, le Zoo d’Amiens et le Zoo de Beauval – les emplois de soigneur animalier sont rares et il est souvent nécessaire de changer de région pour trouver un poste.

Alors comme ça vous souhaitez exercer le métier de soigneur animalier dans un parc animalier ou dans un aquarium ? Il vous faudra probablement suivre une formation. Plusieurs écoles – MFR de Carquefou, CFPPA de Vendôme, Lycée agricole Saint-André, IFSA, … – proposent des cursus pour vous préparer à ce métier. Consultez nos articles de blog et notamment le suivant pour en apprendre davantage : https://www.blog.formationsoigneuranimalier.fr/comment-travailler-dans-un-zoo/

Les écoles et les centres de formation pour devenir soigneur animalier sont très demandés. Les écoles les plus connues reçoivent chaque année entre 300 et 400 dossiers de candidature pour 15 à 20 places. La sélection est très importante. Afin de maximiser vos chances d’intégrer une école de soigneur animalier nous avons mis en place Préparation soigneur animalier une formation en ligne par wébinaires.