Un renard domestique : est-ce possible ?

Le renard est un membre de la famille des Canidés, comme le loup et le chien. Le renard roux (Vulpes vulpes) est une espèce présente dans une grande partie de l’Europe et d’Asie. Il s’agit d’une animal timide qui n’est pas une espèce domestique. En effet, l’Homme n’a pas domestiqué le renard. Au contraire, le renard roux est généralement considéré comme un animal indésirable.

En France, cette espèce classée comme nuisible est souvent chassée. Mais peut-on avoir un autre rapport avec le renard et apprivoiser cet animal sauvage ? Cet article va vous apporter quelques éléments de réponse. Nous vous souhaitons bonne lecture.

Le renard est-il naturellement docile ?

Le renard est un animal au caractère farouche. Des milliers d’années aux côtés des humains, l’on rendu très prudent. Il est d’ailleurs rare d’approcher cet animal dans la nature. L’apercevoir en journée est souvent exceptionnel. Bien souvent c’est au travers de la lumière des phares que l’on peut le surprendre.

Toutefois, le renard roux peut s’apprivoiser. Des expériences réussies ont eu lieu en Europe. Mais les propriétaires de renards notent que cet animal n’est pas constamment docile. Certains individus garde un instinct marqué, malgré une imprégniation précose. Sur les animaux élevés en captivité, beaucoup ont tendance à fuir ou à mordre si on tente de les toucher. Ces animaux ne feront pas de bons compagnons et ne pourront pas non plus réintégrer le milieu naturel.

Il n’est donc pas recommandé d’acquérir un renard pour l’apprivoiser, même s’il s’agit d’un très jeune animal. D’autant plus qu’il s’agit d’une espèce sauvage dont la détention est soumise à autorisations en France, comme dans beaucoup d’autres pays dans le monde. Rappelons aussi que le renard est vecteur d’un virus particulièrement dangereux, la rage. Même si les cas de rage vulpine sont inconnus en France, le risque zéro n’existe pas. La rage se transmet de l’animal à l’Homme par morsure, mais aussi par simple contact avec la salive.

Peut-on adopter un renard roux en France ?

En France, la détention d’animaux d’espèces sauvages est rigoureusement encadré par la loi et contrôlée par les services de l’État. Les contrevenants s’exposent à une lourde amende et à la saisie de leurs animaux. Les animaux saisis finissent dans un refuge et sans option de garde définitive, ils sont très souvent euthanasiés.

renard de compagnie
Le renard roux peut s’habituer à l’être humain, mais il ne s’agit pas d’un animal de compagnie adapté pour la plupart d’entre nous. Crédit : Pixabay.

Pour garder un renard chez soi, il est nécessaire d’obtenir un certificat de capacité et une autorisation d’ouverture d’établissement. Ces autorisations sont obligatoire, même si l’on fait pas reproduire ses animaux et que l’on ne compte pas ouvrir son élevage aux visiteurs. Il faut également être capacitaire pour garder un renard retrouvé blessé. Cette demande d’autorisation doit se faire avant l’acquisition d’un animal. Elle fait suite au dépôt d’un dossier en préfecture et de son instruction par une commission d’experts.

Miniguide tout terrain - Mammifères sauvages de France

Price: 6,95 €

18 used & new available from 3,43 €

Quel est le rôle du renard roux dans l’environnement ?

Le renard roux est un prédateur qui chasse et consomme de nombreux petits animaux. Parmi ses proies régulières, on compte de nombreux rougeurs : rats, souris, campagnols,… En tuant ces animaux, le renard roux participe à réguler leurs populations. Certains de ces rongeurs sont des hôtes ou des vecteurs de parasites potentiellement dangereux pour l’être humain. Le renard participe à réduire le nombre des infections chez les humains.

De plus, les rongeurs sont aussi des ravageurs des cultures. On estime que chaque année, chaque renard roux permet de faire gagner entre 2000 et 3000 euros aux agriculteurs. De plus, la prédation sur les rongeurs diminue l’usage des raticides et autres dangereux poisons. La toxicité relai est responsable de la mort de nombreux prédateurs, comme les rapaces.

Ainsi, les renards roux sont surtout utiles comme animaux libres que comme des animaux captifs. Sauf objectif bien particulier – présentation au sein d’un parc animalier, convalescence dans un centre de soins à la faune sauvage ou retraite dans un refuge – il n’est pas conseillé de garder cette espèce comme animal de compagnie.

Pour résumer

Si vous souhaitez adopter un animal de compagnie qui ressemble à un habitant de la jungle, mieux vaut vous reporter vers un chat Savannah ou un chien loup. Ces animaux hybrides – à partir de la cinquième génération – sont considérés comme des races domestiques. Vous n’aurez pas besoin d’un certificat de capacité.

Toutefois, avant de faire l’acquisition d’un animal – quelle que soit son espèce – il est important de prendre connaissance de ses besoins et de lui mettre à disposition des installations d’élevage adaptées. Le bien-être animal doit être au centre de cette démarche.